Andras Simonovits Cv Structure Of A Literary Doctoral Thesis Shared Joy Is Double Essay A Letter From Prison Case Study Pdf Asad Anthropology And The Colonial Encounter Summary Wwbt 12 Movie Review Richmond

Mark Karpelès : “Je ne veux pas de ce milliard de dollars”

Mark Karpelès, l’ancien CEO de Mt. Gox, a indiqué aujourd’hui aux créanciers de la défunte plateforme qu’il était de leur côté. Il souhaite leur permettre d’être remboursés en BTCs – et non en yens – afin qu’ils puissent profiter de la flambée du cours de l’actif numérique.

Bitcoin Exchange CEX.IO

Une aberration

Marc Karpeles Mt.GoxM. Karpelès, qui était à la tête de la plateforme d’échange de crypto-monnaies tokyoïte lors de son effondrement en 2014, a lancé aujourd’hui sur Reddit un “Ask Me Anything” dans lequel il évoque la liquidation de sa société, qui est actuellement encadrée par des tribunaux japonais.

Il explique dans cet AMA que les “demandes des créanciers ont été enregistrées selon la valorisation, en yens japonais, lors de la date de la faillite”. Il ajoute que “si des actifs subsistaient après le paiement des créanciers, alors ceux-ci seraient distribués aux actionnaires au cours de la liquidation” – une distribution dont il ne souhaite pas profiter :

Je n’en veux pas. Je ne veux pas de ce milliard de dollars. Depuis le premier jour, je n’ai jamais souhaité empocher quoi que ce soit grâce à cette faillite”, a-t-il indiqué. “Le fait que cette possibilité me soit offerte aujourd’hui constitue une aberration, et j’estime qu’il est de ma responsabilité de m’assurer que rien de cela ne puisse arriver.”

Je ne souhaite pas devenir riche du jour au lendemain. Et je ne demande pas le pardon. Je souhaite juste que cette affaire se termine au plus vite, et que chacun reçoive la part qu’il détenait sur MtGox afin que tout le monde, moi y compris, puisse passer à autre chose”, a-t-il ajouté.

Comme nous vous l’indiquions en décembre dernierM. Karpelès pourrait ainsi récupérer plusieurs centaines de millions de dollars à l’issue de la procédure. La raison est simple : les créanciers devraient être remboursés en yens japonais, en tenant compte du prix du Bitcoin en vigueur (480 dollars) en avril 2014, lors du lancement de la procédure de faillite. Les utilisateurs de Mt. Gox aimeraient, de leur côté, pouvoir être remboursés en Bitcoins, afin de profiter de la forte hausse du cours de l’actif numérique –  un actif qui s’échangeait, lors de la rédaction de cet article, à près de 7000 dollars.

Pour les y aider, le français souhaiterait que Mt. Gox fasse l’objet d’une procédure de réhabilitation civile, ce qui offrirait aux 24750 créanciers de la plateforme la possibilité de voter pour décider de son avenir. Ils pourraient ainsi choisir que les Bitcoins que détient la société – mais aussi les coinsassociés aux différents “forks” du BTC –  leur soient directement transférés, plutôt que d’être revendus sur les marchés.

Je fais de mon mieux pour que cela se produise”, a soutenu Mark Karpelès.

Encore 160 000 BTCs et BCHs à écouler

Le mois dernier, on apprenait que le liquidateur judiciaire de Mt. Gox avait vendu pour plus de 400 millions de dollars d’actifs (près de 36 000 BTC et plus de 34 000 BCH) sur des plateformes d’échange à partir du mois de décembre 2017, afin de couvrir les dettes, en yen, de la plateforme.

Bitcoin Exchange CEX.IO

Comme l’a confirmé M. Karpelès sur Reddit, le liquidateur détiendrait toujours environ 160 000 BTCs et BCHs – soit environ 1,2 milliard de dollars lors de la rédaction de cet article. Dans le compte-rendu qu’il avait fourni, ce dernier avait précisé qu’il prévoyait “de s’entretenir avec le tribunal afin de déterminer les conditions des prochaines ventes de BTC et BCH”.

Sur Twitter, le développeur Matt Odell (@Matt_Odell) avait suggéré l’existence d’un lien entre ces ventes et la chute du BTC :

Ventes de Bitcoin Mt. Gox chute

Mais pour de nombreux observateurs, il semblait toutefois difficile d’envisager que la vente de moins de 36 000 Bitcoins (soit environ 0,21% de l’offre de BTCs en circulation) ait pu, à elle seule, avoir un tel impact sur les marchés.

M. Karpeles a d’ailleurs été interpellé aujourd’hui sur cette question:

Codestaxx : “Votre liquidateur détruit le Bitcoin à cause de ses ventes. Vous devriez rendre leurs Bitcoins aux clients”.

MagicalTux (Mark Karpelès) : “Le liquidateur a été désigné par un tribunal des faillites, sur lequel je n’exerce aucun contrôle. Je souhaite seulement que les Bitcoins puissent être rendus au plus vite à l’ensemble des créanciers de MtGox”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *