How To Write Internship Acknowledgement Buy Esl Custom Essay On Hillary Gender Inequality Essay Conclusion Generator Du Bois Summary Esl University Dissertation Advice Case Study On Elections And Political Parties

Les plateformes d’échange factureraient plusieurs millions de dollars pour référencer un token

Si les Initial Coin Offerings permettent à de jeunes pousses de lever rapidement des fonds, celles-ci vont devoir reverser une partie de ces sommes à des plateformes d’échange pour que leur token y soit référencé.

C’est ce qu’indique une étude publiée hier par la société Autonomous Research, qui précise que ces sites factureraient des montants 10 fois plus élevés pour référencer un token que ne le font les plateformes “traditionnelles” pour lister une action.

Bitcoin Exchange CEX.IO

Ces frais varieraient de “1 million de dollars pour un token raisonnablement connu, à 3 millions de dollars pour une opportunité de liquidité rapide” indique Autonomous Research. De leur côté, les conseillers chargés de négocier avec les plateformes toucheraient des commissions d’environ 5% sur ces montants – des commissions proches des 3 à 8% perçus par les banquiers d’investissements lors d’introductions en bourse.

Ces sommes contrastent nettement avec les 125 000 à 300 000 dollars – auxquels il convient d’ajouter des frais annuels de 100 000 à 500 000 dollars – qui sont généralement facturés par les plateformes dédiées aux échanges d’actions.

L’étude précise toutefois que ces chiffres sont à manier avec précaution, puisqu’ils ne sont que le fruit de discussions menées avec plusieurs acteurs de l’écosystème.

Bitcoin Exchange CEX.IO

Pour Autonomous Research, une offre de tokens offre un “chemin sûr vers la liquidité”, mais il s’agit d’un processus “très coûteux, qui bénéficie aux fournisseurs d’infrastructures du “far west’ des marchés des crypto-capitaux”.

Le rapport note que les perspectives liées à l’ajout sur une plateforme d’échange sont souvent cruciales dans le succès d’une ICO, puisque les investisseurs souhaitent généralement pouvoir s’assurer qu’il pourront facilement écouler leurs tokens sur les marchés.

Pour couvrir ces frais, les crypto-startups vont avoir à tendance à surfinancer leurs projets. Certaines d’entre elles seraient d’ailleurs parvenues à amasser 5 à 10 fois plus que ce que des sociétés fintech arrivent généralement à lever en utilisant d’autres canaux, précise l’étude.

Selon des chiffres fournis par CoinDesk, les startups blockchain ont d’ailleurs récolté plus de 3 milliards de dollars au cours des deux premiers mois de l’année 2018 :

Sommes levées par des ICOs entre 2016 et 2018

Autonomous Research indique que des sociétés qui jouissent déjà d’une bonne réputation ont la possibilité de conduire des ventes de tokens privées.

Bitcoin Exchange CEX.IO

C’est le cas de Telegram, qui est déjà parvenue à lever 1,7 milliards de dollars auprès d’investisseurs accrédités pour financer le développement de son Telegram Open Network. Il s’agit d’ailleurs de la vente de tokens ayant permis jusqu’ici de récolter le plus de fonds, devant celles menées par Tezos et par Filecoin :

ICO tracker de CoinDesk

Références : BloombergNasdaqAutonomous ResearchCoinDesk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *