Virgin Suicides Literary Analysis Und Dann Kam Essay Lyrics Search A Systematic Problem Solving Strategy With Criteria And Constraints John Grisham Calico Joe Book Review

3 raisons pour lesquelles le Bitcoin pourrait rebondir au cours du deuxième trimestre 2018

Il s’agit d’un début d’année chaotique pour le Bitcoin.

La monnaie numérique a fondu de plus de 119 milliards de dollars au cours du premier trimestre 2018, du fait notamment des pressions réglementaires, de l’influence potentielle des marchés à terme, ou encore de l’interdiction des crypto-publicités par certains géants du Web.

Mais après une chute de plus de 50%, deux analystes ont fait part de leur enthousiasme pour l’avenir de l’actif numérique, en proposant 3 raisons pour lesquelles le prix du BTC pourrait retrouver des couleurs au cours du prochain trimestre.

Bitcoin Exchange CEX.IO

1. La “Tax Season” des ménages américains s’achève bientôt

Bureaux de l'IRSMalgré la récente chute du prix du Bitcoin, de nombreux investisseurs américains sont redevables d’impôts sur les revenus du capital. C’est d’ailleurs ce qui a pu (ou qui va) les inciter à vendre une partie de leurs BTCs d’ici à la mi-avril.

Tom Lee, le fondateur de la société de conseil Fundstrat Global Advisors, a indiqué ce jeudi dans un rapport qu’il estime que les crypto-investisseurs américains seraient redevables de 25 milliards de dollars d’impôts au titre des gains générés en 2017. Il se base pour cela sur le fait qu’outre-atlantique, les ménages représentent généralement environ 52% des revenus du capital sur une année donnée.

Ceci pourrait induire une conversion “massive” de monnaies numériques vers des dollars américains d’ici à la date limite du 17 avril – la date à laquelle les ménages américains doivent transmettre leur déclaration d’impôt.

Il s’agit d’une sortie massive des crypto-monnaies vers l’USD, et si l’on s’appuie sur des données historiques, chaque sortie de 1 dollar correspond à une baisse de 20 à 25 dollars de la valorisation des crypto-marchés”, a déclaré Tom Lee.

Ancien chef de la stratégie sur les marchés actions pour J.P. Morgan Chase, M. Lee est toujours le seul analyste renommé de Wall Street à proposer, de manière formelle, des analyses couvrant le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies. Il juge ainsi que la pression à la baisse qui s’exerce sur le BTC depuis le début de l’année pourrait s’apaiser dans moins de deux semaines.

Nous nous attendons à ce que le Bitcoin redevienne stable à partir du 17 avril, lors du ‘tax day’”, a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs indiqué que les investisseurs auraient réalisé en 2017 des gains records à travers les crypto-monnaies et les actions – des gains de plus de 1 040 milliards de dollars.

Son point de vue est partagé par Brian Kelly, de la société d’investissement BKCM. Mardi dernier, il déclarait sur CNBC que les “ventes liées aux impôts” survenues en mars toucheraient à leur fin dans “un peu plus d’une semaine”.

L’analyste avait également évoqué le rôle qu’a pu jouer l’ICO de Telegram – une levée de fonds qui a permis à la société de récolter 1,7 milliards de dollars, et qui a pu détourner du Bitcoin certains de ses participants.

Pour Tom Lee, les ménages américains ne seraient pas les seuls à devoir revendre une partie de leurs actifs numériques :

Par ailleurs, nous pensons qu’il existe une pression à la vente émanant des plateformes d’échange de crypto-monnaies qui sont fiscalement rattachées aux juridictions américaines”, a-t-il ajouté. “De nombreuses plateformes ont généré en 2017 des revenus supérieurs à 1 milliard de dollars, et se sont appuyées sur des fonds de roulement en Bitcoin et en Ether, pas en dollars américains. Ainsi, pour se conformer à leurs obligations fiscales, elles sont contraintes de revendre du BTC et de l’ETH”.

L’année dernière, le prix du Bitcoin avait été multiplié par plus de 13, avec un record historique à près de 20 000 dollars enregistré le 17 décembre. Lors de la rédaction de cet article, le cours de l’actif numérique restait toujours en hausse de près de 500% sur les 12 derniers mois.

Prix Bitcoin Coindesk

Bitcoin Exchange CEX.IO

2. Le rachat potentiel de Coincheck

Parmi les raisons qui le poussent à être enthousiaste, Brian Kelly a également cité le rachat potentiel de la plateforme Coincheck, rendue tristement célèbre suite au piratage dont elle avait été victime en janvier dernier.

C’est le courtier Monex Group, qui gère notamment la société américaine TradeStation, qui lorgne sur la plateforme :

Il s’agit d’un ‘boost’ de confiance massif. Vous avez une société cotée en bourse au Japon qui souhaite acheter une plateforme d’échange de crypto-monnaies”.

Bitcoin Exchange CEX.IO

3. Un mois d’avril généralement haussier

Pari Hausse BitcoinHistoriquement, le mois de mars a été difficile pour les investisseurs en Bitcoin, avec “une hausse lors de seulement une des sept dernières années [en 2013]” selon les données de Fundstrat.

À l’inverse, le mois d’avril constitue historiquement l’un des meilleurs mois pour le prix du BTC, avec une hausse “au cours de cinq des sept dernières années”.

La question réglementaire

Securities and Exchange Commission (SEC)Dans le même temps, la plupart des crypto-marchés à travers le monde, notamment aux États-Unis, sont dans l’attente d’une réglementation plus claire autour des actifs numériques. Celle-ci pourrait apaiser les incertitudes des investisseurs, et permettre potentiellement aux crypto-marchés de renouer avec la hausse.

Tom Lee a toutefois indiqué que “les risques liés aux nouvelles réglementaires sont toujours substantiels. Et le sentiment autour des marchés reste encore pessimiste, comme le mesure notre “bitcoin misery index”, qui est toujours en situation de ‘misery’”.

Bitcoin Exchange CEX.IO

Mais après la chute du BTC, ce pourrait être au tour des marchés “traditionnels” d’enregistrer des baisses importantes. Hier, le milliardaire philanthrope Bill Gates déclarait qu’il s’attendait à l’arrivée d’une nouvelle crise financière – une crise qui, bien que peu réjouissante, pourrait être, selon certains observateurs, bénéfique pour les crypto-marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *